Groupe scolaire et périscolaire à Manderen (57)

Groupe scolaire et périscolaire à Manderen (57)

  • Date de livraison : Septembre 2019
  • Ville : Manderen
  • Département : Moselle (57)
  • Maitre d’ouvrage : Syndicat « Le Malbrouck »
  • Architecte Associé : AEE B.PAGNONCELLI à Nilvange
  • BET Structure : LABART Yannik à Thionille
  • BET Energie : IRIS à Monneren
  • Economiste : ETB à Nilvange
  • Coût : 1 700 000 € HT (hors honoraires)
  • Surface plancher : 880 m² 

Le village de Manderen étagé à flanc de coteau est dominé par l’imposant Château de Malbrouck qui lui fait face. Le terrain d’assiette du projet se situe quasiment à plat en fond de vallée, en bordure de village, en vue directe du château. Le site a conservé un caractère naturel et rural presque intact, dans un paysage de prés, forêts, ruisseau qui s’ouvre au pied du village.

Bien qu’inscrite dans un assez vaste panorama, la parcelle subit des contraintes liées à sa forme triangulaire et à sa taille très « serrée » par rapport au programme.

En contrepartie elle bénéficie d’une bonne exposition solaire, de vues privilégiées sur le cadre environnant, de très peu de nuisances (2 routes sur 2 des 3 côtés mais très peu passantes).

Dans un tel site, les priorités essentielles du parti architectural sont les suivantes :

  • orientation solaire privilégiée aux salles de classe et à la cour d’école,
  • relatif repli sur cour à l’abri des « nuisances » côtés route,
  • volumétries des bâtiments à l’échelle du site et du village, respectueuses des constructions traditionnelles =  volumes 2 pans apparentés à un corps de ferme,
  • matériaux traditionnels du terroir :
    • toiture tuiles terre cuite
    • murs en maçonnerie avec enduits à la chaux
    • menuiserie en aluminium pour la longévité (traditionnellement bois peint coloré ici esthétiquement équivalent avec l’aluminium),
    • panneaux de bois traités pour la sous face de l’auvent et les cadres brise soleil des salles de classe (s’apparentent aux volets, portes de garages et pans de bois des bâtiments agricoles).

L’utilisation de seulement 4 matériaux, leur simplicité et leur appartenance à la tradition sont gages d’une insertion douce et raisonnée dans le contexte rural préservé.

Les exigences fonctionnelles du programme sont intégralement respectées :

  • L’accueil central se fait côté rue, face au château plein nord et distribue directement le primaire, la maternelle et le périscolaire.
  • Chaque entité dispose d’une totale autonomie et permet de préserver l’indépendance des activités et tranches d’âge.
  • Le plan s’organise en 2 branches articulées autour du périscolaire, parallèles aux 2 côtés de la forme triangulaire du terrain, dans le souci d’optimiser les espaces dans la parcelle très réduite, de favoriser l’orientation solaire des classes, d’abriter la cour protégée au sein de la parcelle.
  • Chaque entité scolaire dispose de sa sortie sur cour, abritée par un préau distinct.
  • Les circulations sont systématiquement au nord, les salles de classes au sud, seul l’accueil périscolaire (périodes de fréquentations assez limitées) est moins bien orienté mais profite d’une vue à l’est (arrivée du matin) et au nord vers le château.

Le tableau des surfaces (en pièce jointe) est respecté à la lettre, à l’exception des surfaces de circulation dont le ratio dépasse le programme. A l’inverse, pour les cours extérieures, la taille résiduelle du terrain ne nous permet pas d’atteindre totalement l’objectif fixé, sauf à utiliser des marges peu adaptées car résiduelles.

Comments are closed.