Centre Multi Accueil de Fontoy (57)

Centre Multi Accueil de Fontoy (57)

  • En association avec le cabinet A.E.E. à Nilvange.
  • Date de livraison : juillet 2011
  • Ville : Fontoy
  • Département : Moselle (57)
  • Maitre d’ouvrage : Communauté d’Agglomération Portes de France à Thionville
  • BET Structure : Yannick LABART Thionville
  • BET Energie : CITEL Metz
  • Economiste : ETB Nilvange
  • Coût : 1 185 000 € HT (hors honoraires)
  • SHON : 650 m²
  • Nature de la mission : mission complète

Le site : Haut Pont, cité minière du début du 20ème siècle, s’étire au fond de la Vallée de la Fensch et bénéficie d’un environnement naturel attractif au pied de coteaux relativement abrupts et boisés. Le bâti de ce quartier « d’entrée » dans Fontoy se compose essentiellement de maisons de cité alignées, identiques et de typologie traditionnelle (murs moellons, toitures tuiles forte pente). Le quartier est de plus complété par des équipements qui le caractérisent :  le terrain de football, les vestiaires (anciens vestiaires mine), l’ancienne « usine » SOLEDEC devenue REDELSPERGER, l’ancienne école, objet du projet. L’ancienne école est une bâtisse assez imposante à RC, flanquée d’une partie dédiée à l’habitation sur deux étages. De facture simple et solide, elle évoque une construction pérenne liée à l’essor des activités minières et qui sans être ni luxueuse ni décorée n’en possède pas moins une belle prestance de bâtiment public. Les murs en moellons de forte épaisseur, la toiture tuiles, les fenêtres bois verticales attestent de son origine « minière » apparentée aux maisons de cité.

Le projet : Il s’agit de réhabiliter le bâtiment pour y aménager des locaux pour la petite enfance, sans altérer ni transformer le bâtiment d’origine afin de lui conserver son image forte et patrimoniale. Certes, elle ne s’apparente pas forcément à une « maison de l’enfance » contemporaine mais elle offre à la petite enfance une image de bonne maison solide et rassurante pas incompatible avec les enjeux éducatifs liés à sa fréquentation. Ainsi, le volume initial, la toiture, les matériaux de façade seront –ils conservés. Les quelques modifications vont porter sur des interventions peu invasives et respectueuses de l’esprit du bâtiment : redessiner les baies vitrées principales du volume central d’accueil et de la salle de motricité pour valoriser ces deux espaces majeurs  –  percer quelques allèges de baies existantes pour disposer de portes de sorties vers les espaces extérieurs (et de secours)  –   changer les menuiseries remplacées par des menuiseries bois pour conserver l’esprit traditionnel   –  nettoyer la façade pour redonner leur éclat aux pierres. L’intervention principale du point de vue paysage va consister en réaménager l’espace cour situé en façade principale (actuellement zone d’activités) pour y créer :  une voie de desserte   –   une cour fermée partiellement engazonnée  –   des plantations écran entre voie et cour  –    les cheminements vers l’entrée principale, celle du RAM et celle du personnel. In fine, la réhabilitation va redonner un second souffle à un bâtiment du patrimoine industriel de la vallée qui mérite qu’on le considère et le pérennise pour l’accueil et l’éveil des générations futures.

Info

  • Date : 15.04.2016